Skip to content

Confinement : Semaine 2

Le confinement national vu d’une colocation parisienne.

Jour 9 – Lundi 23 mars 2020

Dans l’après-midi, je suis allée faire des courses avec Samson et Cassandre. Nous avons relevé l’ambiance particulière qu’il règne dans la ville, donnant l’impression d’être dans un film apocalyptique. Les rayons fruits et légumes du supermarché étaient quasiment vides. Comme beaucoup de gens, cela m’a fait fortement penser à l’épisode 1 de l’Effondrement, série sur laquelle j’ai travaillé l’année dernière. Nous nous sommes arrêté·e·s dans un autre magasin pour compéter nos courses, et là nous sommes tombé·e·s sur… Guillaume Meurice ! Je l’avais rencontré il y a deux ans dans le cadre d’un projet (avorté) de documentaire, je suis donc allée le saluer. Il est toujours aussi sympathique 🙂 Il habite le quartier, c’est drôle de tomber sur lui alors qu’il n’y presque personne dehors !

Entre deux appels pour le boulot, Marion prend l’air sur la terrasse.

Le premier ministre a annoncé des nouvelles restrictions de déplacement, dont celle de ne pouvoir sortir pour une activité physique qu’à 1 km autour de son domicile. Ça va en faire des tours de quartier ! Ce soir, Marion et moi avons cuisiné un repas pour Cass et Samson. Au menu : gratin dauphinois, salade, galettes végétales, et un tiramisu, le tout végan évidemment. Un régal ! Nous avons ensuite voulu joué à The Game, un jeu de société que j’ai acheté juste avant le confinement, en prévision des longues soirées qui nous attendaient. C’est très étrange, il manque des carte au jeu ; comment avons-nous pu perdre des cartes en restant enfermé·e·s chez nous ?! Il nous faudra mener l’enquête…

Jour 12 – Jeudi 26 mars 2020

Cher journal, la situation est grave ! Je ne l’ai pas vu venir, je pensais que ça resterait innocent, anecdotique. Mais après des années d’abstinence, force est de constater que je suis faible. Ô j’ai si honte journal ! Il me faut te l’avouer, seule l’acceptation permettra ma rédemption. Journal, voilà la vérité : je suis addict. Aaaah quel soulagement éprouve mon cœur ! Il n’attendait que cela, pouvoir mettre un mot sur sa souffrance ! Oui journal, je suis suis accro, j’ai besoin de ma dose quotidienne, plusieurs fois par jour même, et lorsque je ne peux l’avoir, j’éprouve un manque terrible, de ceux qui laissent des traces à jamais ! Il me faut à présent te dire quel est le sujet de mon addiction : la série Glee ! Ses personnages farfelues, ses dramas d’adolescent·e·s passionné·e·s, et surtout, ses scènes chantées et dansées ! Tout m’enivre dans cette série qui me ramène à mes vingt ans ! Mais non, il ne faut pas ! Je dois résister à la tentation… C’est décidé, je commence mon programme de sobriété aujourd’hui !

Jour 15 –Dimanche 29 mars 2020

Vendredi dernier, l’un·e d’entre nous a eu une très bonne nouvelle. Je ne peux pas en dévoiler d’avantage pour l’instant, il va falloir être patient·e·s 😉 Pour fêter cela, nous avons organisé un diner rouleaux de printemps, c’était si bon ! Cela faisait des mois que nous parlions de faire ce repas, il aura fallu le confinement…

Pendant le repas nous avons entendu des bruits provenant du couloir. Nous habitons dans un immeuble composé de deux appartements. La porte d’entrée donne sur un long couloir. La première porte de ce couloir, après la cave, est celle de l’appartement en rez-de-chaussée, transformé depuis deux ans en bureaux, et occupés actuellement par plusieurs start-up. Même si c’était étrange vu l’heure, le bruit pouvait venir des start-upers, car après une semaine d’absence, nous en avions vu un le matin même.

Plus tard, alors que nous prenions le soleil sur la terrasse, Marion et moi avons aperçu un voisin tout au fond de la cour ; nous l’avons salué et il nous a rendu notre signe de la main. C’est la première interaction avec un voisin que nous avons depuis le début du confinement. Les immeubles d’à côté ont l’air d’avoir été désertés, et nous n’avons de toute façon pas de vie de voisinage en temps normal, sauf pour nous demander d’arrêter le bruit quand nous faisons une soirée…

Cass et Sam’s profitent d’un moment de calme dans le salon.

Nous commençons à nous lasser d’avoir toujours les mêmes activités : regarder un film, ou jouer aux cartes. Nous avons donc réfléchi à plusieurs idées. Marion et moi avons des super propositions, comme faire une tomate sur la terrasse, ou un cache-cache dans la maison, mais elles n’ont pas été retenues… Nous avons plutôt opté pour des activités manuelles, comme fabriquer des déguisements, décorer la terrasse, ou encore colorier l’affiche bizarre de notre salon. Pour finir cette journée, Cassandre m’a coupé les cheveux, et s’en est super bien sortie ! Marion a cuisiné du choux rouge à la hollandaise, c’était délicieux ! Et nous avons commencé le troisième film du Seigneur des anneaux, 4h30 version longue. Allez c’est parti !

SEMAINE 3 :

CategoriesConfinement

Leave a reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *