Skip to content

Confinement : Semaine 7

Le confinement national vu d’une colocation parisienne.

Jour 47 – Jeudi 30 avril 2020

Il devient de plus en plus difficile de garder de la motivation dans ce confinement. Suite à la dernière allocution du président, qui avait dit revenir vers nous dans deux semaines, j’étais persuadée qu’il y aurait un discours lundi. Nous nous sommes rendu·e·s compte le jour même qu’il n’en était rien. En revanche, le premier ministre a fait un discours à l’assemblée mardi pour exposer les mesures de déconfinement. Il en est ressorti que cela se ferait différemment en fonction des régions, et surtout que la date du 11 mai dépendrait des chiffres de contamination des jours précédents. En plus de ce manque de certitude, les mesures resteront assez restrictives. Marion devra certainement continuer à travailler de la maison, il faudra éviter de prendre les transports, de nombreux lieux (bars, restaurants, lieux culturels, etc) resteront fermés, et les rassemblements privés seront limités à dix personnes. Je ne m’attendais pas à ce que tout revienne à la normale le 11 mai, mais le fait de l’entendre officiellement m’a mis un coup au moral. Si on ajoute à cela la mauvaise météo des derniers jours, l’ambiance actuelle est plutôt à la morosité. Nous avons écrit à nos futur·e·s-nous afin de leur demander si nous serions bel et bien déconfiné·e·s le 11 mai, ce à quoi iels nous ont dit qu’il leur était impossible de nous répondre. Leurs choix d’informations à divulguer ou non nous semble bien curieux.

Pour penser à autre chose, nous nous sommes dit qu’il était temps de trouver la porte secrète chez les start-uppers. Rien de tel qu’un voyage dans le temps pour se changer les idées ! Nous avons tenté de crocheter leur serrure, puis d’enfoncer la porte à l’aide de différents « béliers », sans succès. Alors que nous élaborions des plans pour arriver à nos fins, Cassandre nous a fait remarquer qu’il n’était pas forcément très malin de faire cela avant la deuxième phase de confinement. En effet, le personnel des start-up allaient forcément revenir au moment du déconfinement, et comment leur expliquer le fait que leur porte soit enfoncée ? Et même si nous disions que ce n’était pas nous, il nous faudrait les prévenir, contacter la police, et que la porte donnant sur la rue soit elle aussi enfoncée, pour plus de réalisme. Bref, tout cela nous a paru bien compliqué, et nous avons décidé d’arrêter notre mission, ce qui nous a encore plus miné le moral !

Pour palier à nos humeurs maussades, nous avons décidé de faire une soirée gnocchis maison ! Cela nous a pris plus de deux heures, et le résultat n’était pas pas terrible, mais nous avons passé un bon moment tou·te·s ensemble, et c’est le principal ! Nous avons aussi eu une idée, si nous ne pouvons pas voyager dans le passé, il est toujours possible de demander à nos futur·e·s-nous de venir nous voir ! Nous leur avons donc envoyé un message pour leur faire une proposition, je vous raconte ça très vite ! 🙂

Jour 50 –Dimanche 3 mai 2020

Cette semaine j’ai enfin fini Glee ! Les dernières saisons ont été de plus en plus pénibles à regarder, les scénaristes étant clairement partis en roue libre comme dirait Cassandre ! Il n’empêche que regarder le tout dernier épisode m’a fait un pincement au cœur, et j’ai ressenti un léger manque le lendemain. Après tout, les personnages de la série m’accompagnaient depuis le début du confinement, ce n’est pas rien ! Il faut maintenant que je m’attaque à la recherche et à l’écriture, car Glee sera a priori le sujet de mon premier article pour « Un peu de recul », le site que nous sommes en train de créer avec des ami·e·s. Nos thèmes d’écriture sont assez variés, allant du féminisme à la permaculture, en passant par les modes de construction alternatifs. C’est un projet très excitant pour lequel j’ai hâte d’écrire !

En terme d’activité collective, j’ai essayé d’initier Marion et Samson au yoga, avec l’enchainement de salutation au soleil, le seul que je connaisse et pratique. Ça n’a pas eu l’air de leur plaire… Nous continuons à jouer aux cartes, principalement à la coinche. Pour changer un peu, je propose régulièrement de jouer au tarot, mais cela ne prend pas tellement, principalement car nous ne sommes que quatre, et qu’il est plus amusant de jouer à cinq. Ce qui m’amène au message que nous avons envoyé à nos futur·e·s-nous en début de semaine ! Afin de pouvoir jouer au tarot à cinq, nous leur avons proposé que l’un ou l’une d’entre elles se joigne à nous. Nous avons donc passé une partie de l’après-midi avec futur-Samson. Je voulais proposer à mon futur-moi, mais les colocs ont dit que c’était hors de question, car comme j’étais la meilleure au tarot et que je n’avais pas le triomphe modeste, je les cite : « si c’est pour se retrouver avec deux Alice contre nous trois, qui nous défoncent au jeu et s’en vantent pendant une demi-heure, non merci ! » Vexant non ? Bref, c’est donc Futur-Samson qui est venu, et je dois dire qu’on a passé un très bon moment. C’était drôle de les voir rigoler aux mêmes blagues, et avoir les mêmes réactions à ce qu’il se passait ! Nous avons essayé de lui soutirer quelques infos discrètement, sur ce qui allait se passer ensuite, mais il a tenu bon et ne nous a rien dévoilé. Il va falloir qu’on attende encore quelques jours avant d’avoir les annonces du gouvernement…

SEMAINE 8 :

CategoriesConfinement

Leave a reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *